Anouchka, 27 ans, USA

profil

Anouchka, tu es à la fois expat et vegan, peux tu te présenter?

J’ai 27 ans, plus pour très longtemps, je suis française et habite aux Etats-Unis depuis plus d’un an. Je suis originaire du sud de la France, et j’ai habité 20 ans à Paris, où j’ai fait mes études de communication (visuelle et sciences humaines).
Après mon master, 5 ans d’apprentissage et un premier CDI, j’ai eu une opportunité de travail aux Etats-Unis pour 18 mois en marketing… et j’ai filé avec mon mari & nos chats dans la région de Washington.

Pourquoi les Etats Unis, et depuis quand y es-tu ?

Je suis ici depuis juin 2013, depuis toute petite j’ai toujours voulu habiter à l’étranger. J’avais déjà habité à Marseille, Aix, Montpellier, Lyon, Toulouse et Paris… et après avoir parcouru la France j’avais envie d’aller plus loin!
J’ai toujours adoré voyagé mais j’ai ressenti l’envie d’habiter dans seulement 4 endroits: les Etats-Unis, Londres, le Japon, et Berlin.
Après un road-trip sur la Cote Ouest avec mon mari, on a décidé de lancer le projet et venir habiter ici. 8 mois plus tard, on avait un visa et des nouveaux jobs!
J’aime les Etats-Unis pour les grands espaces, les différences culturelles entre les états, l’état d’esprit motivant et positif des américains: tout est possible.
Après, le système social, les conditions de travail dans la majorité des entreprises peuvent être difficiles à comprendre pour un français.

virignie1

Etre vegan, ça consiste en quoi exactement?

Etre vegan est ne pas de consommer des produits issus de l’exploitation animale: viande, poisson, lait, miel, produits cosmétiques ou ménagers testés sur les animaux, laine, soie…
Et dire bonjour au soja, aux noix, à la coco, au fromage végétal et aux recettes pleines de couleurs 🙂
Etre vegan n’est pas seulement de la privation loin de là, c’est la découverte de nouvelles saveurs et recettes, d’un univers intéressant, de personnes engagées. On pense souvent à des mangeurs de laitues tout tristes!
Vous seriez curieux de googéliser 2 mots: gâteaux vegan! Alors, ça donne envie non?

soba

Pourquoi l’es-tu devenue ?

Parce que je me sentais coupable en consommant de la viande, ou en achetant des produits testés sur les animaux. Je n’ai jamais réussi à regarder un reportage ou une image montrant de la cruauté animale. Je rêve d’une vie sans cruauté et pleine de compassion.
Pour être honnête avec moi-même j’ai décidé de ne consommer que des produits qui ne nécessitait aucune cruauté.
Attention, on pourrait penser que je suis très peace (and love), mais pas du tout, c’est souvent par l’indignation et la colère des conditions de traitement des animaux que l’on devient vegan.

Le jugement/l’incompréhension des autres est-il, ou a-t-il été pesant ?

Au début quand je suis devenue végétarienne, on pensait que ce n’était qu’une lubie. Presque 4 ans plus tard, tout le monde est au courant et plutôt respectueux.
Maintenant je coupe court aux débats, pour être claire je n’irais pas questionner quelqu’un sur ses motivations à manger de la viande pendant un diner, j’estime que je n’ai pas me justifier en permanence sur mon mode de vie.
En France, les réactions étaient parfois rudes et agressives, aux Etats-Unis le choix de l’alimentation fait partie des libertés individuelles, c’est donc sacré, et surtout un business florissant!

brooklyn

Ton mari est-il aussi vegan ?

Mon mari a été omnivore pendant 3 ans, mais très respectueux: pas ou peu de viande à la maison, et surtout à l’exterieur pour continuer à tout partager avec moi, il ne choisissait que des plats végétariens.
En arrivant ici, il a arrêté de fumer et il est devenu vegan, depuis aucun retour en arrière, et évidemment la vie est bien plus facile!
Même nourriture, et des choix de restaurants qui conviennent à tout le monde…

Comment ont réagi tes proches quand tu leur a annoncé que tu t’installais outre Atlantique ?

Très bien! Je fais partie d’une famille qui bouge tout le temps, et surtout avec d’origines diverses et variées. C’est dans notre sang de changer de pays, de nous expatrier… Mes parents ont tous les deux vécu à l’étranger et nous ont soutenu dans notre choix! L’opportunité humaine et professionnelle était importante et comme ils le disent “A votre place? On serait déjà dans l’avion!”
C’est important d’être soutenu, parce que surtout au début, être à 8000km de sa facile est vraiment difficile.

Quelles sont les différences qui t’ont marquée par rapport à la France, culturelles ou autres ?

De belles choses: l’ouverture d’esprit, le sourire, le contact humain, l’esprit entrepreneurial. Ici je n’ai pas peur d’essayer: un cours de sport, de cuisine, de poser des questions, de ne connaitre personne… On ne juge pas les gens qui osent!
Et ensuite les choses qui continue à me choquer: voir des gens qui ne peuvent pas se soigner par manque d’argent, la dureté du système social, et les conditions de travail: adieu la sécurité!

yogareston

Ce qui fera toujours de toi une française ?

Je ne suis pas très politiquement correct, même si je m’adapte, les français sont râleurs mais on sait dire quand quelque chose ne nous convient pas.

Et le vin est une sérieuse affaire, pas de gobelet de piquette, ni de champagne au jus d’orange pour le petit déjeuner chez moi!

Et surtout, je n’ai pas de passion grandissante pour Oprah Wrinfrey.

miami

Ta devise dans la vie ?

“Dare to dream again. For dreaming is the language of your soul, And nothing your soul truly desires could ever be wrong or impossible.” ― Jacob Nordby

Vous pouvez retrouver Anouchka sur son blog Biobeaubon et sur Twitter

Advertisements
Image | This entry was posted in RENCONTRES and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s